FrontPage BrickPirate                Nos partenaires :    FreeLUG   Eurobricks   Bionifigs   Brick 66   Fanabriques   Brick-à-Brack   LémanLUG   HelloBricks      Amazon.fr
Nous sommes le 12 Aoû 2022 05:11

Heures au format UTC + 2 heures




 [ 5 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 31 Mai 2022 14:54 
Hors ligne Bienfaiteur
Bienfaiteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2012 18:35
Messages: 1136
Infos générales :

Nom : Rocket Launch Center
Appellation française : La base de lancement de la fusée
Référence : 60351
Thème : LEGO City Space Port
Année de parution : 2022
Nombre de pièces : 980 d'après Bricklink et 1010 d'après le site Lego
Notice : 4 livrets
Minifigs : 7
Format de la boîte : 580 x 380 x 87 mm
Prix Shop : 139.99€

On arrive au bout de cette fantastique saga de 4 sets City/Space sortie en 2022 avec ce set 60351. Alors autant les trois autres sets se passaient dans l'espace, autant là tout, ou presque, se passe sur terre. J'avais vraiment apprécié la station orbitale 60349 ainsi que la base lunaire 60350 qui étaient riches en accessoires, fonctionnalités, en personnages et permettaient vraiment d'inventer des histoires. Le retour sur terre est tout aussi intéressant pour le côté réalisme du thème. On peut vraiment avoir le début d'une histoire et sa finalité dans l'espace, avec éventuellement un retour sur terre. La gamme est donc visiblement bien pensée. Voyons si ce set correspond à mes attentes.

Voici donc cette belle est grande boîte. Là, très clairement on se croirait à Cap Canaveral en Floride, un petit peu plus rapproché de Miami qu'en vrai ! Autant sur les autre sets on voyait la lune en gros plan avec la terre au loin, là c'est l'inverse, et la belle nuit de pleine lune étoilée me plaît particulièrement. Au premier plan, le set en lui même avec, de gauche à droite : le centre de contrôle de lancement, au centre le pas de tir de la fusée, et à droite l’observatoire abritant un garage, observatoire d'où toute l'histoire a commencé ! On voit quelques détails et accessoires tels un robot, une voiture munie d'un bras articulé, un drone et un petit morceau de sol lunaire.
Image

Au dos de la boîte on a une nouvelle fois une très sympathique ambiance avec une vue de la fusée en dynamique. Sur la parti droite, quelques gros plans et fonctionnalités du set, comme toujours.
Image

Dans la boîte, on trouve 11 sachets de pièces et les notice accompagnées des stickers dans un autre sachet, tout est emballé, rien en vrac.
Image

Chaque notice est dédiée à un des éléments du set.
Image

Nous avons deux planches de stickers, une sur fond blanc, la seconde (à droite) sur fond transparent. Comparativement aux autres sets de la gamme, et proportionnellement au nombre de pièces, on a moins de stickers à placer dans ce set.
Image

Deux sachets ne sont pas numérotés et contiennent les plus grosses pièces. Voici leurs contenus.
Image

Image

Passons au premier sachet, qui en contient un plus petit.
Image

Image

Premier personnage : une technicienne en tenue fluo pour sa sécurité. Elle est équipée de lunettes de soleil et d'un casque. Visage simple pour cette dame.
Image

Premier petit élément à monter : le robot dont le centre n'est autre qu'un bloc lumineux avec un bouton poussoir à l'arrière et qui émet une lumière rouge. On place deux bras articulés sur les côtés.
Image

Les chenilles sont simplement évoquées par des petites barres Technic.
Image

On poursuit, comme pour les autres sets de la gamme avec une petite parcelle de sol lunaire. Mais cette fois, les émanations de gaz créent des flammes, et qui dit flamme dit oxygène et donc végétation. Vous êtes sûrs qu'on est sur la lune ? :rires: Le rocher est bien plus foncé que ceux des autres sets, on retrouve le cristal ainsi que la petite bactérie.
Image

On passe au véhicule principal, celui qui sert à acheminer les cosmonautes des bureaux au pas de tir. Le châssis est très standard avec un longue plate sous laquelle on place les essieux. A l'arrière un point de fixation pour le bras articulé.
Image

La voiture est assez large avec la possibilité de mettre le conducteur à gauche et un autre personnage à droite. On monte également un plateau pour l'arrière, avec au centre un point de fixation, certainement pour le transport des gros rochers.
Image

On détaille le tout avec le volant, phares, logo, comptes tours et pare brise.
Image

Le bras arrière est en place, suffisamment gros pour manœuvrer les rochers. En guise d'accessoire, on a un extincteur.
Image

Petite mise en scène des éléments de ce premier sachet, avec le robot allumé, et le bras prêt à agripper le rocher.
Image

Les pièces en rab dans ce sachet.
Image

On passe au sachet numéro 2, qui en contient deux plus petits.
Image

Image

Image

Nous avons un second technicien, avec la même tenue que sa collègue. Il a des lunettes de sécurité et un casque également.
Image

On commence les gros éléments avec l'observatoire qui repose sur une grande plate de 16x16. On y place quelques outils, un espace pour poser les rochers et on attaque les murs par des piliers.
Image

On ajoute une arche sur la partie arrière et une petite rampe pour que la marche ne soit pas trop haute pour la voiture.
Image

On retrouve nos bon vieux rideaux qui glissent dans les rails, et s'ouvrent donc facilement. Ça me rappelle ma première caserne des pompiers 6385 de 1985 ! :coeur:
Image

On établie une structure en poutrelles pour une bonne rigidité de la dalle supérieure.
Image

Après ajout d'une base tournante au centre, et d'un palmier sur le flanc, l'embase de l'observatoire est terminée.
Image

La vue de l'arrière est sympathique, j'ai du mal à saisir à quoi servent les têtes noires au raz du sol, peut-être des gros pots de fleurs non remplis.
Image

Pas de pièce en rab pour le sachet 2.

Passons au sachet suivant, qui en contient un plus petit.
Image

Image

Ce n'est pas une, mais deux minifigs que l'on a cette fois, avec un jeune chercheur, certainement dirigé par le vieil astronome qui semble avoir passé sa vie à regarder le ciel.
Image

L'astronome a une double tête.
Image

On crée un base plate aux angles arrondis.
Image

On ajoute des patins bombés sur le dessous garantissant une bonne tenue sur l'embase et permettant au futur dôme de tourner facilement.
Image

On installe les 4 points de fixation des grand panneaux, et à droite, une loupe fictivement ajustable pour observer les bactéries ramenées de l'espace. A gauche, le télescope monté sur un roue dentée.
Image

On place le télescope et la roue dentée se prend sur un vis sans fin. Quand on tourne l'axe vertical, le télescope monte et descend suivant le sens de rotation.
Image

Fini les grosses poulies pour l'orientation, toutes les commandes sont désormais informatisées avec une vue de la zone visée en direct sur le grand écran.
Image

C'est dans cet espace que l'on range également le drone. J'avoue ne pas trop saisir à quoi il peut bien servir à part observer les alentours du pas de tir, peut-être pour la sécurité.
Image

On ajoute enfin les coques, dont une est munie d'un spot. Ce sont les mêmes que pour la base lunaire, mais en blanc.
Image

La super structure est juste posée sur l'ensemble avec un clic sur le support central. Et là ça tourne vraiment bien ! J'aime beaucoup cet ensemble, très fonctionnel et assez réaliste.
Image

Image

Deux petites pièces en rab dans ce sachet.
Image

On passe au sachet suivant qui en contient deux plus petits, sachet dédié au centre de contrôle.
Image

Image

Image

Nous avons cette fois une scientifique avec son badge d'accès, elle fait sérieuse avec ses petites lunettes et sont sourire discret.
Image

Elle a une double tête, là elle fait moins sérieuse ! Certainement contente de la réussite de la mission.
Image

On passe au montage du centre de contrôle qui repose sur une grande plate grise de 8x16. On y installe trois grandes vitres entre lesquelles prend place un poteau avec un voyant vert.
Image

Sur la gauche, quand on regarde de l'intérieur, on installe un petit système de navette mobile pouvant décrire un quart de cercle. On le manœuvre à la main avec la petite molette noire qui est en dehors du bâtiment.
Image

On place devant celle-ci un grand panneaux translucide avec le sticker sur fond transparent. On a de ce fait la navette qui gravite autour d'une planète, sur fond étoilé. Simple, efficace, et accessoire sympathique.
Image

On place le poste de commandes avec le gros bouton d'urgence au centre.
Image

Sur la droite, un autre grand panneau avec un sticker. Visiblement on check les différents éléments pour la mission : personnel, transport et carburant.
Image

On ajoute une maquette de fusée dans l'angle et deux écrans de contrôle en hauteur.
Image

On complète les murs latéraux et on ajoute de grandes vitres bombées sur la partie haute.
Image

On termine avec la structure entre ces vitres, et avec l'antenne sur le toit..
Image

Les quelques pièces en rab pour ce sachet.
Image

Sachet suivant, on va passer au pas de tir !
Image

Image

On attaque cette fois sur une base de 16x16. On monte un petit muret sur un côté avec au centre une partie basculante. Sur les côtés les flammes servant à l'allumage des réacteur. Ce détail correspond bien à ce qu'on peut voir avant le lancement de la fusée.
Image

Sur le plateau à bascule, on a deux grands tuyaux qui sortant à la verticale. Au milieu, un pied fait de pièces Technic, sur lequel va reposer la fusée.
Image

On développe la partie arrière avec les pièces Technic et le début de la tour.
Image

Les montage est simple, on empile les grandes pièces de structure en intercalant des liaisons pour la solidité. Sur les côtés des spots bleus.
Image

Deux niveaux sont ici terminés, on installe des rails en vertical, qui serviront à l'ascenseur pour les cosmonautes.
Image

Une petite pièce en rab dans ce sachet.
Image

Sachet suivant, composé essentiellement de pièces pour la tour, avec beaucoup de grandes pièces de structure et de pièce Technic pour les liaisons.
Image

Image

On ajoute un troisième niveau puis deux renforts latéraux pour que l’ensemble ne vacille pas trop.
Image

Le quatrième niveau est en place, on arrive presque au bout de la tour. On ajoute encore une longueur de rails.
Image

L’ascenseur est assez simple, fait d'une rambarde de train montée sur un socle avec deux guides. Il sera entrainé par la longue corde fournie.
Image

Le voilà glissé jusqu'en bas.
Image

On installe un plateforme au dernier niveau dont une partie peut être repliée, pour dégager le passage pour la fusée, comme en vrai !
Image

On ajoute l'enrouleur pour l’ascenseur, deux spots, et la roulette pour manœuvrer le pont mobile et notre tour de lancement est terminée.
Image

Deux petites pièces en rab dans ce sachet.
Image

Avant dernier sachet, qui en comporte deux autres petits.
Image

Image

Image

Ah les voilà nos cosmonautes ! Mixité parfaite, nous avons un homme et une femme, tous deux avec la possibilité de mettre des cheveux ou le casque pour quand ils sont en mission.
Image

Seul l'homme possède un double visage. Il semble suffoquer ? Aurait-il un problème de combinaison, ou s'étoufferait-il avec un Bretzel ?
Image

Et voilà que débute le montage de la fusée. On crée un bloc avec des pins Technic sur plusieurs faces.
Image

Le bloc a pris forme, on peut ajouter des petits réacteurs avec un cône en guise de flamme.
Image

On fixe alors un gros bloc creux fait d'une seule pièce. Une fois encore, le choix est discutable, mais il est impossible d'avoir une belle forme avec une telle cavité pour ranger des choses avec des briques de différentes formes.
Image

Un peu à l'image du premier bloc, on en crée un second, lui aussi avec des pins Technic sur les faces.
Image

Le bloc terminée prends la suite sur le corps de notre fusée. Mêmes s'ils sont reliés entre eux par les pins Technic, les pièces liaisonnent les sous-ensembles ce qui les rends non démontables.
Image

La face inférieure est recouverte de pièces pour avoir une belle finition arrondie.
Image

On ajoute un second bloc creux, mais cette fois il est assemblé par des pins, et des petites briques que l'on pourra retirer pour séparer les éléments.
Image

Deux petites pièces en rab dans cet avant dernier sachet.
Image

Et le voici le dernier, ou plutôt les derniers. On en a un petit numéro 8, et un grand numéro 8 qui en contient un plus petit. Voici les contenus en commençant par le petit numéroté, puis le grand avec celui inclus dans celui-ci.
Image

Image

Image

On arrive à l'extrémité de la fusée avec le poste de pilotage, pièce également en un seul bloc, déjà connu dans les autres sets de la gamme mais en blanc. On y place des commandes latérales, et à l'avant les bouteilles d'oxygène fixées sur des plots.
Image

On referme la cabine par un bloc opaque de la même couleur que le reste du fuselage. On ajoute des pièces arrondies sur le dessous et on forme un cylindre sur le bout.
Image

On ajoute une vraie pointe longue au bout ainsi qu'un joli sticker Nasa. Là ça ressemble à une fusée, une vraie !
Image

Dans le bloc inférieur, on place la réserve de carburant, aux traditionnelles couleurs Octan. Cette cuve peut facilement être retirée, mais je ne sais pas trop pour quoi faire.
Image

On monte ensuite un petit rover on ne peut plus simple.
Image

Celui-ci est placé dans dans le corps central.
Image

Voici le corps de notre fusée terminé, et je peux vous garantir qu'elle est grande cette fusée !
Image

On passe aux propulseurs latéraux. On retrouve le même type de montage qu'on avait eu dans la fusée du set 60229, à savoir un bloc rond et creux dans lequel on insère des éléments de pilier pour renforcer l'assemblage.
Image

Voici le premier terminé, sous lequel on utilise nos bons vieux demi-tonneaux Fabuland en guise d'extrémité.
Image

La voici notre fusée complètement terminée, avec ses deux propulseurs. C'est une grosse bête.
Image

Lorsqu'on pose la fusée en vertical sur son support, cela fait remonter automatiquement les tuyaux de remplissage qui viennent en applique contre elle. L'ensemble est plutôt bien stable malgré la hauteur.
Image

Les quelques pièces en rab pour la dernière phase de montage.
Image

Voici notre set au complet. Un des techniciens avait du boulot avec le robot, ils n'ont pas pu venir pour la photo ! :navré:
Image

Le soir arrive, une nouvelle séance d'observation spatiale peut commencer. Notre astronome semble avoir repéré quelque chose, il va pouvoir commencer l'observation avec le télescope. Pendant ce temps l'ingénieur récupère son drone qui a fait des prises de vue, il va pouvoir les analyser.
Image

Dernières vérifications pour le bras articulé qui avait rencontré un problème, tout semble maintenant en ordre.
Image

La mission est validée, nos techniciens emmènent la responsable du centre de contrôle à son poste et les cosmonautes en direct du pas de tir. Tout le monde semble prêt.
Image

Dernière vérifications au centre de contrôle, l'astronome et le perroquet n'en perdent pas une miette !
Image

Les astronautes sont arrivés au pas de tirs, ils sont fins prêts et peuvent prendre l’ascenseur pour monter en haut de la fusée. Un dernier signe de la main de leur collègue avant le départ vers l'espace !
Image

Sans se poser de question, ils vont ouvrir leur compartiment et prendre place sur leurs sièges respectifs.
Image

La fusée va se refermer (manuellement), tandis que le pont commence à s'écarter.
Image

Après quelques heures de vol, ils sont arrivés sur la lune, ils ont déchargé le robot et le véhicule lunaire. C'est le robot qui se charge d’extraire le rocher et de l'ouvrir. Et oui, on n'a pas d'accessoire pour les minifigs.
Image

Le cristal est récupéré, on va pouvoir rentrer !
Image

De retour sur terre, le cristal est amené en vue de l'étudier et surtout d'étudier quelle forme de vie y est accrochée.
Image

Une seconde équipe a ramené un rocher complet il est entreposé dans le garage sous l'observatoire.
Image

Toutes les missions se sont bien déroulées, les équipes peuvent maintenant se détendre et fêter cela !
Image

Le set devant sa boîte.
Image

Bilan :

Parlons du set en lui-même. Très honnêtement, c'est un joli set ! On aborde les principaux thèmes de la recherche spatiale, avec un côté un poil futuriste histoire d'augmenter les possibilités de jeu, et donc rendre le set plus distrayant. J'ai particulièrement aimé l'observatoire et le pas de tir qui sont biens faits et vraiment réalistes. La fusée est bien plus réaliste que celle du set 60350, et bien moins futuriste que celle du set 60229 de 2019. En somme, cette fusée a clairement ma préférence entre toutes celles qui sont sorties ces dernières années dans la gamme City. Le centre de contrôle est très joli avec ses nombreuses vitres, et j'ai aussi beaucoup aimé la petite navette mobile, accessoire simple mais rigolo. On a vraiment de quoi jouer avec ce set. Quelques petits bémols pour moi : la fusée est chargée d'un rover et d'un réservoir, c'est très bien, mais où place-t-on le robot ? On manque aussi peut-être de quelques accessoires pour les minifigs, en dehors d'une tasse, un marteau, une clé et un extincteur, on n'a pas grand chose d'autre, surtout pour les cosmonautes en mission. On reste dans les trucs anecdotiques, j'en suis bien conscient, mais quand même !

Finalement, je me dis que ce set est presque un mélange entre les anciens sets 60228 et 60229 de 2019, on en a gardé le meilleur tout en enlevant les éléments un peu futiles ou irréalistes.

Pour moi c'est clairement 9/10

_________________
Pas de pitié pour les scellés !!!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 31 Mai 2022 16:03 
Hors ligne Bienfaiteur
Bienfaiteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2017 12:09
Messages: 7643
Localisation: 77
Merci pour la review. Je me tate aussi pour celui-là comme pour les autres, à voir plus tard.
J'aime beaucoup cet astronome, bonne tête d'homme mature et coiffure sympa pas courante dans cette couleur.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 31 Mai 2022 22:43 
Hors ligne Commandant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Juin 2013 06:49
Messages: 3261
Localisation: Auvergne Rhone Alpes
Merci pour cette très bonne revue. Je ne vais pas revenir sur le prix de 140€ (!) on connaît ma position sur ce placement ... lunaire.
Par contre ce set est bien un très beau playset. L'inventaire surtout.... Très varié, avec un bon nombre de pièces bleues foncées et notamment les 6x6 croisillons, dont je pense que dans cette couleur, ils sont uniques à ce set. Les nouveaux et grands 1/4 de sphère en blanc... je suis fan, j'aime beaucoup cette nouvelle pièce, en bleu transparent comme en blanc, je pense qu'on devrait la voir débarquer dans pas mal de gammes tant elle apporte des possibilités qui ne peuvent pas être remplacées par d'autres dans ce volume.
Les figs avec les visières dark blue... c'est un concept irréaliste, mais c'est joli. Moins que les visières bleues chromées, mais jolies et inédites. La fusée est pas mal, et les nouvelles pièces de conteneurs semi-sphériques apportent un plus de jouabiltié. Transposons ce pas de tir sur la lune (pour atteindre Mars) et on y serait.

_________________
"La mesure qui vous sert pour les autres servira aussi pour vous. Pardonnez et vous serez pardonnés."(Jésus Christ)


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 28 Juin 2022 15:12 
Hors ligne Lieutenant
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Avr 2020 12:49
Messages: 484
Localisation: Isère
Merci pour cette revue !
Très intéressant ce set, seulement le prix est trop élevé pour moi.
Donc, je fais l'impasse. A part le prix, il est pas mal du tout .

_________________
Pour voir mon site: https://legothomas.blogspot.com/


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 25 Juil 2022 10:11 
Hors ligne Bienfaiteur
Bienfaiteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Juil 2014 17:47
Messages: 207
Localisation: Morvan
Merci pour cette revue très détaillée. Avec toujours tes petites mises en scène à la fin, c'est excellent ! :rires:
C'est le genre de sets que j'aurais adoré avoir étant gamin, sauf pour les grosse pièces. J'apprécie beaucoup toutes les petits fonctionnalités : l'ascenseur, la passerelle, le téléscope...
Dommage, comme tu l'as dit, qu'il n'y ait pas place dans la fusée pour le petit robot. Ou alors il faut le mettre à la place de la réserve de carburant, mais dans ce cas la fusée reste clouée au sol. Ou à la place du rover, et dans ce cas, les astronautes ne peuvent même pas se balader une fois sur place, ou alors à leur place à eux, et dans ce cas, bravo, les machines ont pris le pouvoir... Ou encore faire deux voyages, un pour le rover, un pour le robot, bonjour la pollution. Bon, ok, j'arrête.
Dernier bémol : dommage que l'accès au poste de pilotage ne soit pas un peu plus réaliste, par exemple avec la pièce qui sert de cockpit qui aurait pu être rattaché avec une charnière au reste de la fusée...


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet  [ 5 messages ] 

Heures au format UTC + 2 heures



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
Politique de protection des données personnelles

©2011-2021 Mindrunner & BrickPirate team. All rights reserved.
Ce site n'est pas sponsorise, affilie ou valide par LEGO ® Company. LEGO ® et la configuration des briques sont des marques de commerce de la Compagnie LEGO ®
This website is not sponsored, authorized or endorsed by LEGO ® Company.

Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group   Traduction par phpBB-fr.com